jeudi, octobre 05, 2006

Sartre et Bourdieu

Le Monde des Livres s'interroge sur le fait de savoir pourquoi les intellectuels ont perdu de l'influence en comparaison de l' époque ... de Sartre et de Bourdieu.

C'est bizarre : la réponse est dans la question !

> Sartre a appliqué systématiquement son intelligence et sa rhétorique à justifier son goût pour les tyrannies exotiques. Niant l'évidence, prenant les bourreaux pour les victimes et les victimes pour les bourreaux, il a mérité un mépris d'autant plus fort, qu'il convient d'être plus sévère avec ceux qui ont mésusé d'un plus grand talent.

> Bourdieu a raconté des calembredaines partisanes sous le couvert d'un jargonage pseudo-scientifique pédant, niant lui aussi l'évidence : il a contesté l'existence de l'ascenceur social scolaire au moment où il était le plus fort ; mélange d'incompétence, de mauvaise foi et de malhonnêteté.

Sartre et Bourdieu : deux solides raisons de se méfier des intellectuels. Et le Monde des Livres de s'interroger bien inutilement ...

A cette brochette de faux-monnayeurs (en petites coupures) de l'intelligence, il suffisait d'ajouter Lacan pour que le ridicule soit complet.

2 commentaires:

wrath a dit…

Vous oubliez Roland Barthes:)

Ladrennec a dit…

JE rejoins tout à fait cette analyse. Il est regrettable de voir que la main mise du marxisme sur la pensée française lui a fait perdre au bas mot cinquante ans, et lui a ôté toute crédibilité.
Que le camarade Untel affiche son soutien à Mao ou à tel autre sinistre drille, c'est son problème, mais dans le cas de ce couillon de Sartre, il y a des comportements que ne peut se permettre un homme qui serait le "phare" de son époque. Il y va de la responsabilité de l'individu.
Je crois qu'une lecture de "l'opium des intellectuels" d'Aron serait recommandée pour beaucoup.