lundi, janvier 08, 2007

Une photo de Spit

Cette superbe photo du Spit 19 de Christophe Jacquard :



Vous remarquerez l'antenne radio inclinée par la vitesse et bien sûr la seule hélice contre-rotative encore en état de vol sur un Spit.

Le Spitfire 19 était un avion désarmé de reconnaissance à haute altitude. Il bénéficie d'une cabine pressurisée, son pare-brise n'est pas blindé, les techniques de l'époque ne permettant pas de monter un pare-brise blindé étanche.

Son moteur est un Griffon, descendant du célèbre Merlin, de 36 l de cylindrée (soit 3 l par cylindre !) et développe la bagatelle de 2300 cv (consommation inconnue, je préfère ne pas savoir -230 l/h ne m'étonnerait pas.).

Christophe Jacquard raconte dans le dernier Aviasport que l'huile est vidangée et analysée après chaque vol de manière à détecter une usure de pièce. Il emploie deux mécaniciens et fait refaire les pièces à la demande. Ca exige beaucoup de temps et un très solide compte en banque, les warbirds.

Un truc pour les amateurs : si volez très près d'un nuage (sans entrer dedans) en étant intercalé entre ce nuage et le soleil, vous avez des chances de voir l'image de votre avion diffractée sur le nuage dans un joli halo arc-en-ciel, c'est du plus bel effet.

Si vous avez l'occasion d'essayer (en respectant le règlement bien entendu), n'hésitez pas.

(Jeffrey Quill, le plus célèbre pilote d'essai de Spitfire, est mort de vieillesse en 1996, ce qui confirme mon opinion: quand l'aviation ne tue pas, elle conserve.)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Vu le même dans le ciel des Vosges le 07 09 2007 aux couleurs de l'armée avec une hélice contre-rotative aussi, quel émotion! même pour un novice comme moi