dimanche, avril 13, 2008

NKM : la démagogie à fond la caisse

Nathalie Kosciusko-Morizet a traité les parlementaires UMP de «lâches» sous prétexte qu'ils refusaient de se rendre aux thèses de José Bové, auquel elle fait la bise.

La technique, fort connue et très utilisée par Nicolas Sarkozy lui-même, n'a rien de surprenant : on parle dru, on parle «popu», on fait la grande gueule. Et hop ! En un tournemain, on gagne dans l'opinion une image de petit gars (ou de petite fille) bien franc, courageux et qui ne parle pas la «langue de bois».

Même si l'on est incompétent (à plus forte raison si l'on est incompétent ?), on devient intouchable.

C'est de la grosse ficelle, du cordage d'amarrage, démagogique à souhait.

Hé bien, le pire, c'est que ça fonctionne. Je lis les commentaires des abonnés du journal Le Monde, peu suspects de voter à droite. Ils ne marchent pas, ils courent, ils galopent. NKM est leur dernière icône. Il ne faut pas en dire de mal au risque d'être taxé de «macho qui s'attaque à une courageuse ministre qui s'oppose aux barons réactionnaires de l'UMP».

Certes, me direz-vous, tant de naïveté et d'imbécilité est risible. Mais tous ces gens ont le droit de vote et leur voix dans l'urne vaut la vôtre.

Au moins, nous aurons appris que cette petite ira loin : elle n'est pas alourdie par les scrupules et par la loyauté, il est préférable de voyager léger quand on veut atteindre les sommets.

Mais, comme c'est une polytechnicienne et une fonctionnaire, il n'y aura rien de bon à en tirer pour la France : elle est dans le moule, même son anti-conformisme est conformiste !

Si elle est cohérente avec son ambition, elle devrait tomber enceinte dans quelques mois . Un ministre enceinte, les médias adorent ça.

2 commentaires:

sam a dit…

Une écologiste pastèque de plus qui fait son coming-out : en apparence verte dehors, mais surtout bien rouge dedans!

sam

Soustache a dit…

Bel article, plein de raccourcis, bien démago.
D'abord, NKM a fait la bise à J. Bové en marge du Grenelle, ils se voyaient en permanence, elle lui a fait la bise comme à tous les autres, comme, quand on est homme, on serre la mains à ses collaborateurs.
Mais elle est femme. Et je ne pense pas que tomber enceinte pour émouvoir les médias fasse partie d'un plan de carrière, même de ministre. Tu pourrais aussi dire qu'elle a montré ses seins à Sarkozy pour être nommée, pour parfaire ton article.
Toi aussi tu parles peuple. tu parles de la voix de l'homme un peu limité, qui a quand même du mal avec toutes ces femmes en politique, boudiou!