mardi, septembre 01, 2009

L'intolérance politique est de gauche

Ca date (comme on dit en Egypte) mais c'est intéressant, non pas que la conclusion me surprenne le moins du monde, mais il est toujours utile de pouvoir appuyer un constat empirique personnel sur une étude plus rigoureuse.

Anne Muxel est sociologue. Ca commence mal : j'ai une forte défiance vis-à-vis de cette profession d'escrocs. Mais il se trouve qu'elle déclare que le résultat de son étude va à l'encontre de son préjugé, ce qui me semble une preuve d'honnêteté.

Elle a mené une série d'entretiens pour voir comment les opinions politiques étaient traitées en privé, au sein du couple.

Elle découvre que les gens qui se disent de gauche sont plus intolérants avec un conjoint d'opinion opposée que les gens qui se disent de droite.

Comme je l'ai dit, je ne suis nullement surpris : ça confirme ce que je vois. Les gens de gauche sont généralement plus convaincus et plus sectaires dès qu'on parle politique, ce qui n'empêche pas, heureusement, d'agréables exceptions.

Ca s'explique d'ailleurs assez bien : les droitiers sont en général des relativistes et les gauchistes des absolutistes. Quand on est convaincu de défendre le Bien, on est plus borné que lorsqu'on défend une moins mauvaise solution parmi d'autres.

Vous avez sûrement tous entendu cette phrase, qui est un bonheur pour l'esthète (pour ma part, elle venait d'un cinéaste) :

«C'est normal que les (ici mettez une profession intellectuelle genre artistes, profs, journalistes, sociologues, cinéastes mais pas chirurgiens, ingénieurs, juristes, notaires) soient de gauche car la gauche c'est la culture et l'ouverture d'esprit.» Mais pas la modestie !

Ce à quoi j'ai répondu : «Tous les Crétois sont des menteurs.» Tout de gauche, donc cultivé et ouvert d'esprit, que fût mon interlocuteur, il m'a regardé avec un air ahuri qui a ensoleillé le restant de ma journée.

Il faudra un jour que j'essaie de dire à quelqu'un : «C'est normal que les (ici mettez une profession intellectuelle genre chirurgiens, ingénieurs, juristes, notaires mais pas artistes, profs, journalistes, sociologues, cinéastes) soient de droite car la droite c'est l'intelligence et le réalisme.»

Je dis ça, mais je ne le ferai pas : j'aurais trop honte.

11 commentaires:

Caccomo a dit…

En effet, il n'y a pas si longtemps, Ségolène Royal proclamait dans sa campagne que la tolérance est une valeur de gauche alors que l'arrogance est de droite. Mais la gauche au pouvoir a-t-elle déjà fait des ouvertures à sa droite ? Ce serait pactiser avec le diable.

Théo2toulouse a dit…

Et c'est la même personne qui chante ensuite "du passé faisons table rase".

En revanche elle doit toujours sauter cette ligne : "L’Impôt saigne le malheureux".

Sinon, allez dans une assemblée générale d'étudiants trotskistes. C'est édifiant. Un jour, assistant à l'une d'entre elles, un étudiant a demandé la "purge" d'un syndicat.

Wardiplomat a dit…

Je confirme avec force conviction: les gens de gauche sont de véritables despotes de la pensée. Impossible d'avoir une conversation intéressante avec ces gens-là. Les gens de gauche que je connais (et j'en connais quelque uns....) sont généralement très agressifs et aigrie. En revanche, les gens de droite (et je parle de la bonne vieille droite française... la droite conservatrice et gouvernementale) sont très courtois, bien habillés, et toujours ouverts au dialogue.
Mais le pire, ce sont les femmes de gauche. Elles s'habillent avec des sacs à patates, fument comme des pompiers et crachent à tout va. Elles ont la voix grave et leur regard est d'une noirceur incroyable. Bref, elles sont terrifiantes.

Maxime Zjelinski a dit…

Quel heureux hasard ! Je viens juste de poster chez Criticus un commentaire où je dis peu ou prou la même chose que Muxel.

daredevil2007 a dit…

Cher Franck, une fois de plus, je dois avouer que je me suis régalé en vous lisant... et que j'adhère pleinement à ce que vous dites!

A ce propos, je vous conseille la lecture (si ce n'est déjà fait) de l'ecellent livre de M. Ezra Suleiman "Schizophrénies françaises" : il y a quelques passages croustillants qui vous parleront sans nul doute...

daredevil2007 a dit…

oups! = excellent !

Un autre livre tout aussi intéressant pour ceux qui ne le connaitraient pas :
le terrorisme intellectuel de Jean Sévilla.

Anonyme a dit…

"Tous les Crétois sont des menteurs."

Le retournement de gauchiste comme une crêpe est effectivement un divertissement fort amusant, peu coûteux, à la portée de tous, et c'est l'un des rares petits plaisirs qui restent aux réacs.

Je recommande aussi :

"Si je comprends bien, tu appartiens à une race supérieure."

C'est une bombe à neutrons qui annihile instantanément le personnel gauchiste dans un rayon de cinquante mètres, tout en laissant intacts les bibelots du salon où vous vous trouvez.

Vous proférez en effet l'accusation suprême, la plus infamante, celle que le gauchiste emploie toutes les deux minutes pour clouer le bec à ses opposants, mais qu'il n'imagine jamais pouvoir être utilisée contre lui.

Or, la beauté de la chose, c'est que le gauchiste vous offre à de multiples occasions l'opportunité de lui faire cette prise de judo et d'employer à son encontre cette arme de destruction massive. Car l'inclination Degauche se base, en effet, sur la conviction d'appartenir à une race supérieure.

Dans le cas qui nous occupe, le cinéaste qui affirme : "C'est normal que les cinéastes soient de gauche car la gauche c'est la culture et l'ouverture d'esprit" appelle immanquablement la réplique : "Si je comprends bien, tu appartiens à une race supérieure."

Vous pouvez même vous payez le luxe chevaleresque de ne pas frapper votre interlocuteur à terre en omettant de lui asséner : "En fait, c'est toi le raciste".

C'est inutile. Il a fort bien compris.

fboizard a dit…

C'est vrai, je n'y avais pas pensé.

«Tous les Crétois sont des menteurs» est trop subtil, pas à la portée du gauchiste ordinaire (pourtant cultivé, ouvert, intelligent, etc. Bref, pas de droite).

Cette conviction d'être par essence supérieur est en train de pousser le PS à l'agonie (mais il ne mourra pas). Puisqu'il suffit de se dire socialiste pour être intelligent, cultivé, ouvert, responsable, altruiste, solidaire, soucieux des pauvres, défenseur de la veuve et de l'orphelin, etc., nul besoin de réfléchir ni de se confronter aux réalités, encore moins de se remettre en cause.



«C'est inutile. Il a fort bien compris.»

Je vous prends en flagrant délit de surestimation des gauchistes :-)

Théo2toulouse a dit…

"Mais le pire, ce sont les femmes de gauche. Elles s'habillent avec des sacs à patates, fument comme des pompiers et crachent à tout va."

Vous avez oublié de dire qu'elles étaient profs et féministes.

C'est normal que les (ici mettez une profession intellectuelle genre artistes, profs, journalistes, sociologues, cinéastes mais pas chirurgiens, ingénieurs, juristes, notaires) soient de gauche car la gauche c'est la culture et l'ouverture d'esprit.»

Je préfère parler de putes subventionnées, c'est plus classe non ?

Caccomo a dit…

A ce propos, je vous recommande la lecture de l'ouvrage de Eric Brunet "Etre de droite, un tabou français".

A. Claude Courouve a dit…

« Un anticommuniste est un chien, je ne sors pas de là, je n’en sortirai plus jamais. »
Jean-Paul Sartre, Les Temps Modernes, octobre-novembre 1961.

« Comme tout "intellectuel", un professeur de philosophie est un petit bourgeois. Quand il ouvre la bouche, c’est l’idéologie petite-bourgeoise qui parle : ses ressources et ses ruses sont infinies. »
Louis Althusser, Positions (1964-1975), "La philosophie comme arme de la révolution", 2.