dimanche, novembre 08, 2009

La dénationalisation des bobos

Les bobos contre Zemmour

Il est intéressant dans cette video, emprunté à fdesouche, de voir la dénationalisation des bobos, phénomène dont je vous ai déjà parlé.

Ce que dit la blondasse est représentatif (à en juger d'après les bobos que je connais) de ce qu'ils pensent du peuple et de ses rapports avec l'identité nationale : le peuple pense d'abord à bouffer, les problèmes philosophiques d'identité, ce n'est pas son lot.

En réalité, c'est exactement le contraire : les bobos peuvent chanter à New-York et à Tombouctou, l'identité nationale n'a que peu d'impact sur leur destin. Il est normal qu'ils s'en foutent.

En revanche, considérez le couple qui est endetté pour vingt ans, dont les migrations familiales se sont limitées à la France depuis des générations, qui n'envisage pas de travailler à la grande ville d'à coté et qui espère que ses enfants ne seront pas obligés d'émigrer à Hong-Kong. Ce couple là est évidemment attaché à la France et à son devenir, la question de l'identité nationale n'est en rien secondaire pour eux, c'est leur assurance pour le présent et pour l'avenir.

Ils ne sont pas bien riches mais ils ont un pays où ils sont chez eux. Si ils se sentent étrangers dans leur pays, comme cela arrive de plus en plus fréquemment, c'est une catastrophe. Voilà ce qu'un bobo mondialisé ne peut pas comprendre.

15 commentaires:

Gil a dit…

La blonde, là, vraiment... j'ai bien aimé EZ cette fois-là, il leur a fait sortir à tous ce qu'ils ont dans les tripes. Enfin, ce qui leur reste de tripes.

dupuy liberagneugneu a dit…

Zemmour est admirable mais le voir lutter seul contre le reste du plateau est bien pénible.le scénario se répète à chaque émission (je ne regarde jamais les 6 1° chaînes alors j’en ai fait la revue sur le net : même le plus pitoyable chanteur se doit de le détester et de le dire). l'identité nationale mérite peut être plus de déférence,même pour de non fachos. Exemple parmi d’autres,je soigne une femme de 35 ans,seule avec son enfant, obligée de loger en quartier "difficile": boite aux lettres saccagée au quotidien,insultes racistes,fiston agressé par des voisins irrités par la présence de gaulois dans LEUR résidence.Un problème bien cru d’identité.notre blonde oublie l'essentiel : « la pente humaine est carnassière » (LFC). Nier la lutte pour s’accaparer la terre, c’est nier l’histoire des civilisations. rien moins, et tout ça entre 2pub pour savonnettes.
ps 1000 excuses à Gil si mon humour à 2 sous l'a heurté

Kreyket a dit…

Le couple français qu'est là depuis 20 générations, bien dans la merde et tout, c'est vrai que ça va lui remplir son estomac de se sentir dans son pays, c'est vraiment ça la priorité des gens, bien sur.

dupuy liberagneugneu a dit…

pardonnez moi mais peut être n'avez vous pas bien observé ces choses là. les gens vivent atrocement mal, en plus de leurs difficultés financières, cette hiérarchisation des avantages sociaux. Tout ce qui leur échappe et revient à d'autres, en quelque sorte. je peux vous dire qu'ils le disent très clairement. simplement, ce discours n'est pas relayé(et pourquoi ce racisme anti-blanc n'est pas dénoncé par les assoc de bonnes âmes?) En tant que libéral, la réduction des avantages sociaux et des charges inhérentes me semble la solution juste et efficace. Mais comment accepter en attendant que l’assurance maladie ne soit plus une assurance puisque les droits sont depuis jospin accordés à toute personne présente sur le sol français,ayant cotisé ou non.Comment définir les droits dans ce cas précis sans s’appuyer sur une nationalité et une identité ?un Français sur le sol du Maghreb ou de l'amérique n’hérite d’aucune assurance santé.

Wardiplomat a dit…

La France mérite mieux que ces soi-disant artistes qui se permettent de tenir des propos démagogiques pour mieux vendre leurs disques et autres biens sous-culturels sur les étalages de la FNAC. Voir une blonde mal-baisée devenir hystérique sur un plateau TV et un acteur de la comédie française qui verse dans le tragi-comique, c'est absolument
pathétique. Notre pays est en pleine décadence morale et intellectuelle. Nous sommes gouvernés par des escrocs et nos élites culturelles sont complètement débiles.
Quand je vois ça, et bien non, je ne suis pas fière d'être français.

Théo2toulouse a dit…

Voilà ce qui arrive quand on demande son avis à n'importe qui sur n'importe quoi : ça donne "les cons qui osent tout" ou l'hyperdémocratie don est si friand notre hôte de maison.

Gil a dit…

"c'est vrai que ça va lui remplir son estomac de se sentir dans son pays, c'est vraiment ça la priorité des gens, bien sur."

Vous préférer vous sentir mal dans votre pays ? Vous êtes bien dans le ton masochiste de l'époque.

Th a dit…

Je ne suis pas mécontent de ne plus regarder les grandes chaines nationales, ce genre d'émissions mélant les sujets sérieux et la gaudriole est pitoyable. Visiblement EZ et ses idées n'étaient là que pour servir de tête de turc. C'était d'ailleurs certainement prévu pour (peu de résistance). On distrait les Français dans la bétise jusqu'à leur mort.

Maxime Zjelinski a dit…

"Le couple français qu'est là depuis 20 générations, bien dans la merde et tout, c'est vrai que ça va lui remplir son estomac de se sentir dans son pays, c'est vraiment ça la priorité des gens, bien sur."

L'identité nationale est le premier des services publics. S'en moquer, c'est laisser sombrer ceux qui précisément, dans la difficulté, ne savent plus qui ils sont ni ce qu'ils valent.
En cela, l'identité nationale joue à l'échelle nationale le rôle que les droits de l'homme jouent à l'échelle internationale, à ce détail près que l'on compte, pour la préservation de l'identité nationale, sur les individus, tandis que les droits de l'homme s'appuient sur des institutions.

Erick a dit…

Identité nationale, idée que l' on définit plus par un sentiment et un vécu que par les postures et les raisonnements qu' on nous assène pour finalement s' en moquer.
Mais prenons le petit bout de la lorgnette. S' est-on demandé le pourquoi des manifestations racistes dans les stades de football. Se demande-t-on pourquoi l' amateur de rugby commence à en avoir assez des joueurs étrangers dans son équipe ?
Pour le supporter, l' équipe ne représente plus sa ville ou sa région. N' est-ce pas une crise d' identité au niveau sportif et local ? Pas de raison que ça ne s' élargisse pas à d' autres domaines et d' autres niveaux.

Kreyket a dit…

A choisir entre me nourrir et me sentir français, je préfère la bouffe. Le reste c'est de la branlette intellectuelle.

fboizard a dit…

Je crois vous l'avoir déjà dit, mais je confirme : vous êtes un con.

Kreyket a dit…

"Être français" ça ne veut rien dire. Vos parents auraient décidé de déménager en Belgique que vous seriez fier d'être belge. Être fier d'être français c'est être fier de vivre et d'être né dans des frontières imaginaires créés par les dirigeants par nécessité. Personnellement je suis fier de ce que je fait, de ce que je suis, mais d'être né entre les frontières françaises, j'm'en tape affreusement tellement ça n'a jamais dicté aucun de mes choix.

fboizard a dit…

«"Être français" ça ne veut rien dire»

Un autre que vous, je l'aurais engueulé d'écrire de telles âneries.

Vous auriez pu naître belge ou chinois, c'est vrai, mais voilà : vous êtes né français.

Il y a une vanité ridicule à prétendre qu'on n'est engagé que par ce qu'on a choisi.

Avez vous choisi vos parents ?

Kreyket a dit…

Nan je n'ai pas choisi mes parents tout comme je n'ai pas choisi la France. Je n'aime pas la ville où je réside et dès que je le pourrait, je la quitterais, je n'apprécie pas une partie de ma famille alors je l'ignore. On a toujours le choix, après si vous voulez vous enfermer dans un conformisme ridicule, c'est un choix aussi. Se forcer à aimer un pays parce qu'on y est né, c'est ridicule.