samedi, novembre 05, 2011

Pour en finir avec la polémique sur la loi Pompidou-Giscard de 1973

Le mythe lepéniste autour de la loi de 1973 est le suivant.

Au milieu de la cour de la Banque de France, pousse un arbre magique dont les fruits toujours renouvelés sont des liasses de billets neufs. Avant cette funeste année 1973, l'Etat français pouvait librement cueillir ces fruits et tout allait pour le mieux dans le meilleur des modes : la France ne connaissait ni banqueroute, ni hyper-inflation, ni impôts confiscatoires, ni crise économique et tout le monde avait trois orgasmes (minimum) par jour.

Malheureusement, à l'aide de cette loi de 1973, de vilains banquiers (il y a toujours quelque part des vilains banquiers pour expliquer les malheurs du monde - laissez entendre par des airs de conspirateur qu'ils sont juifs) ont privé l'Etat français, par pur sadisme, de l'accès à l'arbre magique et, depuis, tout va de mal en pis.

Bien entendu, nous sommes dans la pensée magique (les Etats les plus prospères font bien attention à ne pas monétiser leur dette), c'est pourquoi il est assez difficile d'argumenter.

Je pense que la grande faiblesse du programme économique de Marine Le Pen, alors que l'incompétence de ses concurrents lui ouvrait un boulevard, lui coutera cher.

Je suis entièrement d'accord avec cet article à part la taxation de 100 % des plus-values immobilières corrigées de l'inflation :

Pour en finir avec la polémique sur la loi Pompidou-Giscard de 1973

Aucun commentaire: