lundi, février 13, 2012

«François Fillon réfute toute "droitisation de la majorité"»

Le titre de ce billet est repris d'un article du Figaro.

S'y lit tout le drame des conservateurs français : face à une gauche qui n'hésite pas à s'assumer , qui nous ressasse ses foutaises gauchistes («valeurs républicaines», «peuple de gauche», «tout adversaire est un fasciste», «je n'aime pas les riches», etc.), nous n'avons qu'une fausse droite molle, à la NKM et à la Fillon, qui a peur de son ombre.

Pauvres de nous !

Aucun commentaire: