lundi, septembre 17, 2012

La Convention des droits de l’enfant : une perversion démocratique, droits de l’enfant contre droit à l’enfance

Je suis particulièrement sensible à cette question des droits de l'enfant : traiter l'enfant comme un mini-adulte est une forme de maltraitance d'autant plus perverse que ses effets destructeurs sont retardés et apparaissent à l'adolescence.

On retrouve dans ce comportement tous les errements de l'époque : confusion des rôles, fuite des responsabilités, dictature de l'ego, religion démocratique, refus des hiérarchies et des différences, forclusion du père.

Convention des droits de l’enfant : une perversion démocratique, droits de l’enfant contre droit à l’enfance

Aucun commentaire: