mardi, octobre 23, 2012

La France, le France et le fisc





Par association d'idées avec l'actualité, m'est revenue en mémoire l'anecdote suivante : à l'occasion de la traversée inaugurale du France, le fisc n'avait rien trouvé de mieux pour encourager le commerce que de faire un contrôle fiscal aux passagers de première classe.

J'aimerais croire que nous nous sommes améliorés, mais, hélas, le fisc referait aujourd'hui exactement la même chose, sauf qu'en 2012, il n'y a plus un armateur français capable de faire construire le France. Le résultat de trop d'impôts et de trop de tracasseries fiscales ?


Aucun commentaire: