dimanche, novembre 04, 2012

La non-compétitivité française ne date pas d'hier

Note de bas de page dans les Fossoyeurs, dans la ligne de Marc de Scitivaux :

A noter la tendance marquée des syndicats patronaux (Comité des Forges etc) à se précipiter dans des cartels avec l'industrie allemande pour le partage des marchés, dans l'ère de Locarno. Après le traité de Versailles qui avait fait de la France une grande puissance économique comme avant 1914, toujours la recherche du moindre effort ! Le malthusianisme de naguère n'avait pas préparé les producteurs à soutenir le choc de concurrents audacieux.

Aujourd'hui, les choses ont un peu changé avec les groupes du CAC40 qui font leur fortune à l'étranger.

Mais il faut faire attention que cette réussite ne soit pas en trompe-l'oeil : elle s'est beaucoup appuyée sur la connivence avec les pouvoirs publics et s'est faite au détriment de la petite et moyenne entreprise, par l'intermédiaire de taxes et impôts auxquels échappent partiellement ces grands groupes et auxquels ne peuvent se soustraire les entreprises plus petites.

Aucun commentaire: