dimanche, décembre 02, 2012

Premier vol du drone de combat Neuron




Ce n'est qu'un démonstrateur. Ce vol reste tout de même une bonne nouvelle.

Je suis pessimiste pour la suite à cause des sempiternelles restrictions budgétaires (il faut choisir, ou payer notre défense, ou payer des feignasses assistées et des clientèles électorales. Nos politichiens ont choisi. Mal, hélas).

Comme l'écrit JD Merchet :

Le Neuron poursuivra ses essais en France jusqu'en 2014, avant d'être testé en Suède puis en Italie. Ce démonstrateur debouchera-t-il sur un programme d'avion de combat piloté à distance ?

Il est évidemment trop tôt pour le dire, mais c'est la logique des choses à moins que l'Europe ne renonce définitivement à occuper une place dans l'aéronautique militaire. 

Quoi qu'il en soit, il s'agit du premier vol d'un démonstrateur d'avion de combat dans notre pays depuis celui du Rafale le 4 juillet 1986 - il y a plus d'un quart de siècle. 

Quelles missions ?

Evidemment, la première que l'on imagine est la suppression des défenses anti-aériennes ennemies : on envoie un Neuron dans une zone «chaude» et il bombarde. Pas de risque médiatico-politique en cas de perte : il n'y a pas de pilote à bord.

Aucun commentaire: