dimanche, janvier 13, 2013

Le bordel dans les têtes

En ce moment, se déroule la manifestation contre le "mariage homosexuel" (à laquelle je ne participe pas pour raison de santé, mais j'accompagne les manifestants par la pensée).

Relisant ce qu'écrivait, en une période très agitée, Montaigne sur le mariage, j'en viens à plaindre les nombreux partisans du projet de loi gouvernemental : ils sont si creux, si superficiels, si coupés de la chaîne du temps.

Ils ne vivent que pour eux, et ce n'est pas grand´chose.

Bien sûr, ils ne sentent pas leur manque, ils n'en éprouvent aucune douleur. Mais ils ont bien légers.


Aucun commentaire: