mardi, juin 04, 2013

Le maire embarqué parce qu'il protestait contre le laxisme des autorités à faire appliquer la loi

Le maire embarqué parce qu'il protestait contre le laxisme des autorités à faire appliquer la loi

Ce que je voudrais que vous compreniez de cette affaire : la décision de Mme le sous-préfet n'est nullement une erreur.

J'entends : «On marche sur la tête». Certes, mais pas de manière superficielle et légère, comme par étourderie. Le mal est profond et il vient de loin.

L'arrêté de Mme le sous-préfet est parfaitement logique et justifié vis-à-vis des lois en vigueur et des valeurs officielles.

Il nous est interdit de nous défendre, même en invoquant la loi, parce que résister au cosmopolitisme, à la colonisation africaine ou romanichelle, à la disparition de la France dans l'Humanité (comme disait Victor Hugo), c'est montrer une xénophobie qui nous égale aux nazis.

Retournez vous : regardez les décennies de lavage de cerveau, d'inversion des valeurs, de propagande éhontée, de chasse au bon sens, de masochisme national, qu'il a fallu pour en arriver là.

Dites moi, Français, n'êtes vous pas un peu complices ? Au moins, consentants ?

Quand on vous a dit «Jouir sans entraves» et «Interdit d'interdire», qui préparaient la dictature du Bien et l'interdiction de toute autodéfense, ne vous êtes pas dit qu'après tout, autant en profiter pour faire vos petites affaires ?

Aucun commentaire: