lundi, décembre 23, 2013

Carmat : une réussite française

Carmat : une réussite française

On rappellera que Carmat est la contraction de Carpentier-Matra, que s'il n'y avait pas eu ce «salaud» de millionaire Jean-Luc Lagardère, Carmat n'aurait jamais existé.

On rappellera aussi que dès la mort de Jean-Luc Lagardère, les technocrates d'EADS se sont empressés de se débarrasser de Carmat. Ce sont les mêmes nuls que nous avons au gouvernement, ils ont fait les mêmes écoles, ils appartiennent aux mêmes réseaux, ils partagent la même incompétence devant tout ce qui ne se met pas en équations basiques, devant tout ce qui n'est pas linéaire et n'est pas un simple prolongement de l'existant.

Mon coeur français saigne de l'écrire, mais c'est une excellente nouvelle pour Airbus Group qu'il ne soit plus dirigé par les technocrates «réseautants» français.

Enfin, rappelons qu'il a fallu que Carmat menace d'implanter son premier coeur dans un hôpital polonais ou saoudien pour que l'administration française donne enfin son feu vert.

D'autre part, l'exemple de Cramat fera réfléchir ceux qui pensent que la bourse n'investit qu'à court terme.


Aucun commentaire: