lundi, décembre 23, 2013

Pourquoi «l'Europe» est une idée idiote

L'idée d'une union européenne est une idée idiote de penseurs fumeux, détachés de la réalité charnelle. L'argument avec lequel on nous le vend, «l'union fait la force», est une fausse sagesse, à deux balles : l'union fait la force ? Ca dépend avec qui et ça dépend comment !

Les peuples et les nations d'Europe sont trop vieux pour vivre en union. Des accords de circonstance, oui. Une union perpétuelle ? Non. Il faudrait trop arracher pour que cela fonctionne. Le rêve fou des salopards de technocrates bruxellois : des Européens déracinés et apatrides, c'est pourquoi ils ont les yeux de Chimène pour les zimmigris, qui correspondent à cette définition de l'Européen idéal vu de Bruxelles.

L'union n'est pas nécessaire : ce ne sont pas les plus gros pays qui sont les plus prospères. Big n'est pas beautiful dans une économie moderne.

Dans le domaine politique, c'est-à-dire, diplomatique et militaire, la taille compte, mais, à cause de l'histoire et des cultures, c'est justement là que l'union européenne est encore plus impossible (s'il y a  des degrés dans l'impossibilité).

La seule «Europe» possible est une utopie imposée d'en haut par des crânes d'oeuf à la Jean Monnet (payé par la CIA). Et la seule voie possible était de commencer par l'économie. La technocratie bruxelloise n'est pas la mauvaise dérive d'une bonne idée, mais la conséquence logique d'une mauvaise idée.

J'entends : «une autre Europe est possible». Non, c'est une contre-utopie toute aussi idiote que l'autre.

Quand une idée est mauvaise, il ne faut pas se crever à la rafistoler, elle mourra de toute façon, l'acharnement thérapeutique augmente juste les souffrances des victimes de cette idée.

Quand une idée est mauvaise, il faut l'abandonner et passer à autre chose.

Autre chose pour la France, c'est la sortie de l'Euro, la sortie de l'UE, la banqueroute et la désétatisation. Solution radicale, mais qui, au final, est moins catastrophique pour solder quarante ans d'idées à la con que la maladie de langueur provoquée par le maintien en vie coute que coute de l'utopie européenne dévastatrice.

On comprend bien la raison de cet acharnement : l'Union Européenne est avant tout l'union des technocrates de tous les pays. La vraie devise de l'UE est «Technocrates de tous les pays ! Unissez vous !». Ils défendent leur casse-croute. Mais le peu de réaction des peuples m'intriguent. Certes, ils ont dit leur opposition, mais les technocrates se sont assis dessus et les peuples se sont laissés faire.

Comme Rome devait détruire Carthage, qui était son exact opposé, les peuples européens doivent l'idée d'union européenne, qui est l'exact opposé de la souveraineté et de la liberté.

Delenda est Europa.


Aucun commentaire: