mardi, mai 20, 2014

Augustin et la sagesse (L. Jerphagnon)


Fascicule que j'ai retrouvé sous le siège de ma voiture, où il s'était réfugié.

C'est simple : il donne envie de lire Saint Augustin. Comme Montaigne, il paraît très actuel, parce qu'il est intemporel.

Couverture sinistre qui ne rend pas justice à l'humour de Jerphagnon (et de Saint Augustin).

Aucun commentaire: