mardi, mai 20, 2014

Européisme : ça passe ou ça casse, excellente chronique de Zemmour




Le paquebot européen, ce sera la croisière s... par rtl-fr


Le seul bémol, l'oxymore «normes libérales imposées par l'Europe». Encore une connerie anti-libérale, mais, à ce détail près, je suis d'accord avec cette chronique.

L'européisme, ça passe ou ça casse, et je pense que, malheureusement, ça va passer : il est trop tard pour réagir.

Les peuples européens se font fait enfiler jusqu'au trognon, il est trop tard pour se dégager. Le tournant fatal a été le traité de Maastricht (je regrette amèrement d'avoir voter pour).

La suite ? La décomposition, le pourrissement sur pied, le Brésil sans le soleil. La société multiethnique déboussolée et hyperviolente. Avec une dictature politiquement correcte. Jusqu'au jour où le besoin d'ordre sera tel que recréeront des ordres locaux, de type féodal, contre lesquels luttera à mort l'empire européiste. Lutte qu'il finira par perdre, au milieu de l'anarchie, faute d'attaches sentimentales et historiques.

Aucun commentaire: