dimanche, octobre 05, 2014

Léa Salamé en-dessous de tout ...

Si j'ai bien compris, Léa Salamé a sombré dans le psychologisme à deux balles. Il faut l'excuser, c'est une journaliste : si ces gens étaient intelligents, nous nous en serions aperçus, comme aurait pu dire De Gaulle, s'ils étaient intelligents, ils ne seraient pas journalistes.

Paraît-il qu'Eric Zemmour a affirmé quelque chose comme «Pétain a sauvé des juifs». Je ne suis pas vraiment d'accord, mais ce sujet est complexe et mérite un discussion posée. La voir traiter dans une émission qui ressemble à une bagarre d'ivrognes dans un bordel mexicain témoigne assez de la «saltimbanquisation» de toute chose.

Addendum :

La video :



"ONPC" : vive passe d'armes entre Léa Salamé et... par puremedias

Ce ton comminatoire de Léa Salamé est insupportable. La modestie, l'amabilité, la politesse, l'écoute, le respect, jamais entendu parler ? C'est vraiment une pétasse (c'est quoi le masculin de pétasse ? Un Aymeric Caron ?).

Le propos de Zemmour est plus complexe que je ne croyais en lisant les premiers compte-rendus.

Pétain n'a pas «sauvé des juifs», le propos est trop caricatural, mais il y avait bien une volonté de certaines autorités de Vichy de protéger de préférence les juifs français.

Quant à la phrase de Zemmour «sans préférence nationale, il n'y a pas de nation», c'est un pur truisme. Régis Debray ne dit pas autre chose en écrivant que, sans frontière, il n'y a plus de dedans et de dehors et donc plus d'être. Il faut être complètement azimuthé comme peuvent l'être certains saltimbanques pour trouver à y redire.

Addendum 2 :

Un article un peu argumenté :

On n'est pas couché : le clash Salamé‐Zemmour sur Vichy vu de Belgique

Je persiste à penser qu'Eric Zemmour a tort de se rendre dans ce genre d'émissions.

Les Ruquier, Salamé, Caron ne recherchent pas de bonne foi la vérité mais le «clash»,  le «buzz», le «dérapage», tout ce pauvre vocabulaire des minables de la télé parlant de leurs minables effets.

Aucun commentaire: