mercredi, février 11, 2015

Les djihadistes, les Grecs et l'Europe du vide

Ces articles ne vous changeront pas beaucoup de ce que vous lisez sur ce blog, mais ils me rassurent : je ne suis pas totalement seul à faire l'analyse que je fais.

Un ami parle à Rémi Brague d'un président de la république qu'il a connu (Chirac) : «C'est un salaud : il ne croit en rien». Il ajoute, pensant atténuer son jugement, «Il croit en l'Europe». Rémi Brague se demande si cela atténue vraiment le jugement, si croire en une Europe anhistorique et déculturée n'est pas au contraire la forme ultime du nihilisme politique.


Fabrice Hadjadj : les djihadistes, le 11 janvier et l'Europe du vide

La question de Hadjadj revient à : les Européens redeviendront-ils chrétiens ? C'est le meilleur moyen de lutter contre l'islamisation. Hélas, pour cela, il faudrait une Eglise qui abandonne la mièvrerie et la mollesse, une Eglise du combat pour la Vérité. Nous en sommes très loin, mais une bonne surprise est toujours possible.

Swissleaks, Grexit: deux amusantes maladies européennes

Greece's last minute offer to Brussels changes absolutely nothing

Greece threatens tilt to Russia and China unless Europe yields


Et Marseille, qui est la cité idéale telle qu'imaginée par les technocrates bruxellois :

Multiculturalisme, violences urbaines, ghettos: Marseille, laboratoire des fracturesfrançaises





Aucun commentaire: