mardi, juillet 07, 2015

Croisades et jihad

Jean Flori : "Le djihad est une conquête, la croisade, une reconquête"

Dans notre monde où ce sont les idiots, les crétins et les escrocs qui donnent le la,  c'est un poncif incontesté que les croisades et le djihad sont équivalents.

Qu'un musulman soutienne cette thèse controuvée peut se comprendre, mais le pire, à pleurer, c'est que je l'ai entendue soutenue avec le plus de véhémence par des grenouilles de bénitier du genre à aller à la messe tous les dimanches.

Je dis : «Faut pas pousser mémère dans les orties !», je suis pris d'une folle envie de les saisir par les cheveux et de leur taper la tête sur le rebord du bénitier. Seule mon éducation me retient (probablement à tort : laisser les cons parler les encourage dans leur connerie).

Chez nombre de catholiques pratiquants, la charité chrétienne s'est transformée en masochisme et en soumission à l'Autre. Ils confondent martyre et suicide. Oui, oui, Chesterton, les vertus chrétiennes devenues folles.

Je suis encore plus pessimiste que Flori. Oui, nos dirigeants sont déjà résignés à l'abandon des chrétiens d'Orient avec une solide indifférence. Mais les chrétiens pratiquants aussi, il suffit d'entendre avec quelle gêne et avec quelle discrétion ce sujet est abordé lors de la prière universelle. La mode est à l'allusion très très légère, à l'ellipse prudentissime, à la généralité englobante et, si l'on n'évoque le calvaire des chrétiens d'Orient, il demeure sans cause précise.

Nota : On parle des croisades au pluriel et du jihad au singulier. Pourquoi ? Quelles conclusions en tirez vous. Je ramasse les copies dans un heure.










Aucun commentaire: