dimanche, juillet 05, 2015

Les chrétiens d'Orient sont-ils victimes d'une catastrophe naturelle ?

Pope Francis completes contentious canonisation of Otranto martyrs

Le pape François a réussi l'exploit de canoniser 813 martyrs chrétiens (pas un ou deux, 813), qui ont refusé de se convertir musulmans, sans prononcer une seule fois le mot «islam». D'après le pape, ils ont été, comme les chrétiens d'Orient, victimes de «la violence». Pourquoi ? Par qui ? Mystère et boules de gomme.

On nous explique d'ailleurs que le pape François n'est pas très à l'aise avec ces canonisations qu'il hérite de Benoit XVI.

Ce pape est une vraie catastrophe à lui tout seul.

Que fait-on du mauvais pasteur qui fuit devant les loups et abandonne ses brebis ?

Je préfère un pape imparfait, nous le sommes tous, aux idées saines qu'un pape à l'humilité ostentatoire (n'est-ce pas un grave péché que l'orgueil de l'humilité ?) et aux idées folles.

Peu avant sa mort, le cardinal Lustiger a dit sa crainte que l'Eglise soit en train d'abandonner l'Europe comme elle a jadis abandonné Byzance. Je ne sais pas s'il a imaginé que cet abandon viendrait de si haut.









Aucun commentaire: