mercredi, septembre 23, 2015

La chasse est ouverte

Voici un dialogue que j'ai péché dans les commentaires du Figaro, à propos de l'ouverture de la chasse :

**************
LAVEGANE

Si la chasse a longtemps été une nécessité alimentaire, elle est maintenant devenue un loisir. Or une distraction consistant à tuer des animaux n’est pas acceptable d’un point de vue éthique. Cette incompatibilité avec l’éthique est accentuée par la présence de modes de chasse particulièrement cruels. C’est le cas de la chasse à courre, où l’animal est poursuivi pendant des heures jusqu’à l’épuisement, mordu voire déchiqueté vivant par les chiens, puis achevé à coups de dague s’il n’est pas mort noyé. Le déterrage occasionne également de nombreuses souffrances (morsures, saisie de l’animal avec des pinces, mise à mort à coups de dague ou de talon, etc). La chasse à l’arc, autorisée depuis 1995, est, elle aussi, cruelle : la plupart du temps, les flèches ne font que blesser les animaux. Souvent non retrouvés, ils sont ainsi des milliers à agoniser cachés. Il existe pourtant de nombreuses activités pacifiques en lien avec la nature et les animaux. L’observation ou la photographie de la faune ne procurerait-elle pas plus de plaisir ? Ne serait-ce pas plus respectueux ?

Le 21/09/2015 à 15:27

Pierre de Boisguilbert

Madame La Vegane

Souvenez vous tout de même que depuis la moitié du néolithique, c'est à dire 15.000 ans avant notre ère, l'homme ne chasse plus pour se nourrir. Il a en effet commencé à domestiquer des animaux, pratiqué l'élevage et l'agriculture. Ce n'est donc pas une affaire tout à fait nouvelle! En réalité il y a toujours eu, et il y aura toujours des hommes et des femmes qui ressentent au plus profond d'eux mêmes ce besoin de chasser, de se confronter à la nature et aux animaux sauvages qui les fascinent, de s'immiscer dans le règne du sauvage, dans le cycle de la vie dont la mort fait partie, ne vous en déplaise. Il n'y a rien de '' non éthique'' dans une chasse bien pratiquée, sauf à s'en remettre au dictat d'une société nouvelle, devenue urbaine, déconnectée de la vie sauvage, et qui ne connait de l'animal que celui de compagnie, de zoo ou dans son assiette. Que l'on aime pas la chasse se comprend parfaitement, mais de grâce ne portez pas de jugement moral sur une activité consubstantielle à l'histoire de l'humanité et qui ne vous cause aucun tort. Des milliers d'oeuvres littéraires, picturales, plastiques, architecturales, musicales ... ont façonné l'histoire de la chasse,et l'ont installée dans le patrimoine culturel de ce pays. N'en déplaise aux écolos, bobos et autre vegans auxquels je souhaite de découvrir un jour l'émotion d'un petit matin d'hiver au bord d'un étang !
Le 22/09/2015 à 17:46
**************

Vous connaissez mon attachement au Vieil Homme et ma répulsion sans bornes pour l'Homme Nouveau. Vous n'aurez donc aucun mal à deviner de quel coté mon coeur penche.

J'ai donc laissé ce commentaire :

**************
D'accord avec vous : je hais tout ce qui ressemble à un Homme Nouveau.

L'homme a des pulsions, un instinct. Mais aussi une conscience et une âme qui le placent infiniment au-dessus des animaux (ce qui ne l'empêche pas de les respecter, en tant qu'animaux) et qui lui permettent de ritualiser ses instincts, comme la corrida et la chasse, manières d'assumer le tragique de sa propre vie.
**************

J'aurais pu ajouter que je refuse un monde hypocrite où l'homme tue pour manger, mais de façon cachée et industrielle.

Dominique Venner avait sous-titré son livre sur la chasse «Le dernier refuge du sauvage». Je préfère un homme qui assume sa part de sauvagerie en chassant qu'à un homme qui la nie et la fait resurgir sous une autre forme, bien plus cruelle. Cela ne me paraît pas un complet hasard que les premières lois écologiques allemandes datent des nazis et qu'Hitler fut végétarien (on trouve un écologisme moins pervers aux Etats-Unis, mais c'est une autre histoire).

Allez, ce sketch est tellement marrant que je ne peux me retenir :





Addendum : La chasse, une chance pour la brousse ? 

Aucun commentaire: