mercredi, septembre 23, 2015

L’Allemagne, le pays excessif ?

Une thèse bien connue des anti-allemands (1) : l’Allemagne, de constitution tardive et bancale, est le pays de tous les excès. Excès de racisme hier, excès de masochisme universaliste aujourd’hui. On entend, par exemple, Eric Zemmour soutenir assez souvent cette thèse.

La France, la Chine de l'Europe, plus vaste et plus peuplée, a longtemps tenu ce rôle du fauteur de troubles.

Je connais moins bien l’Allemagne, avec laquelle je me sens peu d’affinités, malgré les Rhénanes d’Apollinaire, que la Grande-Bretagne. Je n’ai donc pas d’avis. Je me sens aussi mal à l’aise avec ces grandes idées générales, indémontrables, qu’avec l’Allemagne elle-même. Qu’en pensez vous ?

Au final, je suis très chagriné de la situation, c'est un euphémisme, très peiné que la communauté européenne de 2015 réalise le rêve géopolitique hitlérien (et réalise le rêve raciste hitlérien inversé) : une Europe dominée par l'Allemagne où la France est soumise et tient le rôle d'un parc d'attractions géant tandis que la Grande-Bretagne vit sa vie à part.

**********************
(1) : « anti-allemands » et non pas « germanophobes » : être opposé à l’Allemagne n’est, pas plus qu’être opposé à l’islam, une maladie mentale.


Aucun commentaire: