mercredi, juin 22, 2016

Désordre partout, responsabilité nulle part

Désordre partout, responsabilité nulle part ?

Bien sûr, Valls, Taubira et Cazeneuve, et pourquoi pas Hollande, auraient du présenter leurs démissions le 14 novembre au matin, s'ils avaient été des hommes d'honneur. Mais l'honneur, qui s'en soucie ?

Le reproche s'étant plus loin : pourquoi l'opposition, FN compris, n'a-t-elle pas exigé ces démissions, avec force arguments ? Bien sûr à cause de calculs électoralistes qui ne lui font pas plus honneur que l'irresponsabilité du gouvernement.

A son sommet, le pays n'est pas défendu. Les Français sont seuls, abandonnés comme des chiens au bord de l'autoroute.

Il n'est pas anodin que cet article fût écrit par Thierry Lentz, un spécialiste de Napoléon. Le petit Corse était un maître de la remise en ordre et il n'y a pas de plus grand désordre politique que des gouvernants qui n'assument pas leurs responsabilités, que des politiciens faillis qui ne sont pas éjectés.

La clé de tout, dans un pays aussi quadrillé et surveillé que le nôtre (pas contre les terroristes, on sen fout un peu. Non, contre les honnêtes gens en colère. Voir la nouvelle loi sur le désarment les bons Français), ce sont les impôts.

Tant que les impôts rentrent et que des créanciers bouchent les trous, les flics sont payés et obéissent, peut-être pas sans rancune mais ils obéissent, et le Système perdure.

Les premiers signes de la débâcle viendront de la remontée des taux d'intérêt, qui ne paraît pas un horizon proche.

Aucun commentaire: