mardi, décembre 27, 2016

Bruxelles : les évêques y sont aussi navrants qu'à Paris

Certes, je ne suis pas le seul à avoir vécu une messe de Noël navrante.

Moi, c'était à Bruxelles et par un évêque siouplaît.

Nous n'avons même pas échappé à la fine plaisanterie sur les Autrichiens qui, ouf, avaient bien voté. Vous voyez le genre et le niveau.

Le naufrage moral et intellectuel du clergé et du haut clergé est une catastrophe. Il ne faut pas se voiler la face : ce n'est pas seulement un problème de comprenette, c'est avant tout un problème de lâcheté et de veulerie.

On veut bien tonner et admonester, mais seulement contre des gens, les "petits blancs", dont on sait qu'ils ne répliqueront pas. Contre les musulmans, contre les vraies puissances, c'est autre chose. Ha ! Vipères et engeance de vipères ! Sépulcres mal blanchis !

************
Nota : il y a deux niveaux, aussi navrants l'un que l'autre :

1) Le niveau moral, ce que les évêques et les prêtres devraient dire et faire.

2) Le niveau intellectuel, comment ils devraient le dire et le faire.

Et les deux sont défaillants. L'irénisme et la mièvrerie qui conviendraient à un enfant de dix ans chez un adulte qui dépasse les soixante mettent très mal à l'aise. On a honte pour eux. Il est normal que des pasteurs qui ne protègent pas leurs ouailles les perdent.

On me dit que les réguliers tiennent en grand mépris les séculiers, ils ont hélas quelques raisons.





Aucun commentaire: