samedi, juillet 08, 2017

L'obsession du code du travail dissimule une oppression de classe

Oui, la complexité du code du travail contribue probablement au chômage, mais :

1) Rien ne prouve que cela soit une cause majeure.

2) En revanche, nous savons, sans doute aucun, que l'Euro est une cause majeure de chômage, par l'intermédiaire de la désindustrialisation.

3) On peut même se demander si le chômage, isolé des autres problèmes économiques, est une priorité.

Mais l'Euro arrange la bourgeoisie mondialisée et le démantèlement des protections ne la dérange pas, protégée qu'elle est, soit par ses compétences, soit par son statut (fonctionnaire, médecin, etc.). Et inversement pour le populo.

L'obsession du démontage du code du travail n'est donc pas une sollicitude de la bourgeoisie mondialisée pour le peuple français mais, au contraire, un instrument de la guerre de cette bourgeoisie mondialisée contre le peuple français.

Cette video est un peu hors sujet :



On remarquera que Charles Gave est gêné pour faire tenir son libéralisme debout tout seul (à propos de la PMA/GPA), il est obligé de faire appel à des valeurs supérieures, en l'occurrence, chrétiennes.

Je n'ai rien contre, évidemment. Mais je constate une fois de plus qu'il est illusoire d'essayer  de se passer de valeurs supérieures à l'individu.

Aucun commentaire: