mardi, novembre 28, 2017

Entretien avec Stéphane Courtois





Vous noterez, en particulier, deux points :

♘ Courtois dit, en tant que jeune étudiant en mai 68, la même chose que Raymond Aron, en tant que professeur : le point frappant est la pusillanimité des aînés, leur veulerie face à une jeunesse arrogante. Les hommes, en refusant de se comporter comme des hommes, sont pour beaucoup dans la situation d’alors et ses conséquences actuelles. Je connais l’explication : la dévaluation de la virilité par deux guerres mondiales et par la machine. Mais ça me réconforte peu.

♘ Les ennemis de Courtois sont acharnés à séparer Lénine des crimes du communisme, pour en charger Staline. C’est la vielle technique du KGB décrite par Volkoff dans Le retournement : on sauve le communisme par les intentions, supposées bonnes (ce qui est intellectuellement très pauvre, tout le monde a de bonnes intentions), et par une supposée malencontreuse dérive, qui gâcherait les pseudo-bonnes intentions. On n’est pas obligé de tomber dans le panneau.

Aucun commentaire: