dimanche, mars 04, 2018

A propos des forts en thème

Voici ce qu'écrit Jean-François Revel, reçu à l'Ecole Normale Supérieure en 1943 :

**********
Je ne m'en exagère pas la portée, qu'on le croie, d'autant moins que je fus reçu dernier de ma promotion : 24è ex-aequo sur 24, ou plutôt 25, devant, il est vrai, quelques centaines de concurrents. J'appris plus tard, en guise de consolation, que l'illustre mathématicien Laurent Schwartz a été reçu 20è sur 20 en 1934. Etre reçu à une grande école en France n'a jamais été facile, bien sûr, mais ce petit exploit n'est pas non plus la marque infaillible d'un talent exceptionnel, ni même d'un talent tout court. J'ai vu nombre d'esprits sans relief, sinon sans mérite, y parvenir, tandis que certains élèves de khâgne, beaucoup plus intelligents et originaux, mordaient contre toute raison la poussière.
**********

Je suis depuis longtemps convaincu que le système des grandes écoles, par le tort qu'il fait à l'université qui a vocation à la liberté de l'esprit, est néfaste. Il forme des techniciens sans âme.

Bien sûr, je suis opposé à la suppression des grandes écoles. Le nivellement par le bas, ce n'est pas mon truc.Mais, si on pouvait remonter l'université (les mesures à prendre sont connues), ça me ferait bien plaisir.

Aucun commentaire: