lundi, mars 05, 2018

Gastronomie : l'hypocrisie française

La cuisine familiale en France: panne de transmission ! Familles explosées, enfants scotchés devant la télé et femmes libérées ont envoyé la cuisine ménagère dans l'enfer du ringard.

Toutes ces histoires de gastronomie française sont d’une grande hypocrisie : nous sommes le premier client de MacDO hors USA. D’ailleurs, il suffit de regarder manger des jeunes ... et des moins jeunes.

*****************
À partir des années 1960, raconte toujours Drouard, la femme au foyer est ringardisée. La femme libérée ne veut plus entendre parler de casseroles ni de blanquette de veau. Mais cette ère nouvelle n’interdit pas de montrer des seins pour vendre une marque de voiture, de café ou de parfum. En revanche, montrer une femme en train de nourrir sa petite famille est pétainiste.

Par delà les jugements moraux, il est certain que la cuisine, comme n’importe quel art, s’apprend et requiert des connaissances. Or, une conspiration de tartuffes a fait croire le contraire aux Français, désormais convaincus d’être, presque par essence, de fins gastronomes et des cuisiniers géniaux. Comme la cuisine n’est plus enseignée, sa pratique quotidienne a logiquement disparu au profit de la malbouffe industrielle. « Au fond, ce qui a remplacé l’enseignement de la cuisine ménagère, nous dit Alain Drouard, c’est la pub, devenue la source de toutes les connaissances des Français sur la nourriture. »

Pour empêcher la perte de notre incroyable patrimoine et retrouver ce que les magazines de luxe appellent « l’art de vivre à la française », un seul mot d’ordre : tous en cuisine ! Hommes et femmes, sans distinction ! Il faut moins de temps pour préparer un petit plat que pour lire ses mails ou regarder le journal de France 3 à 19 h 30. C’est un choix. Il suffit de cinq minutes pour préparer une bonne salade, de dix pour cuisiner une omelette aux herbes et aux champignons, et de trente pour un risotto, une soupe ou une purée. On se retrouve en cuisine, on se raconte sa journée en épluchant les légumes et en sirotant un verre de vin. Ensuite on passe à table. Ensemble.
*****************











Aucun commentaire: