samedi, mai 12, 2018

L'Europe prison des peuples : gouvernement à l'italienne

Les Italiens nous font un sketch typiquement italien. Et c'est aussi pour ça qu'on les aime.

Le gouvernement M5S + Liga, élu sur un programme farouchement anti-européiste, ne comprendra, à la demande du président de la république, aucun ministre anti-européiste !

Les Italiens prouvent une fois de plus que l'Europe est la prison des peuples, en faisant un numéro à la Tsipras, la trahison du peuple : une élection sur le thème de l'anti-européisme d'un gouvernement qui finit par se soumettre à la dictature européiste. Comme le dit l'alcoolique Juncker, « Il n'y a pas de vote possible contre les traités européens ».

La logique des européistes est limpide. Peu importe ce que les peuples européens pensent et votent, ce sont des imbéciles. Nous, nous savons et, en vertu de deux facteurs :

1) le grand remplacement.

2) la puissance des faits accomplis

le temps joue pour nous. Gagnons du temps par tous les moyens, même les plus dégueulasses, comme nous représentons le Bien, à la fin, nous serons absous de toutes nos saloperies.

On aimerait trouver chez leurs opposants pareille détermination.

Et pourtant, je persiste à penser que le vrai changement viendra d'Italie.

Aucun commentaire: