mardi, octobre 02, 2018

Beaugency

Il paraît que j’ai des lecteurs à Beaugency. Je les salue.

Pour ceux qui ne connaissent pas : Beaugency est une petite ville du Val de Loire entre Beauce et Sologne, assez mignonne (même si je préfère un peu plus à l'ouest, Tours, Amboise, Saumur), du coté nord, donc civilisé (je plaisante).

A ma connaissance (très partielle), le niveau de magouille politique y est normal. Aujourd’hui, les cravates du maire sont un sujet de discussion. Bon, il y a sûrement des magouilles plus sordides, du genre le cousin de la belle-sœur du maire qui a acheté des terrains inconstructibles devenus miraculeusement constructibles, mais ça, je ne sais pas.

Le maire a aussi défiguré le Petit Mail. Vous aurez reconnu l’esprit mitterrandien du bourgeois de province, sans goût ni sensibilité ni retenue ni modestie, qui veut épater son monde en posant un étron de verre au milieu de la cour du Louvre. Même cuistrerie à Beaugency.

Rien de sensationnel. Juste la bêtise désormais ordinaire en politique française. C’est normal : les gens biens, les notables, ne font plus de politique depuis longtemps. Ils se sont trouvé d’autres occupations. Maintenant, la politique, ça occupe les profs, les petits fonctionnaires et les bureaucrates.

Ce naufrage n'a rien de secret : à partir du moment où on fait de la politique pour se servir (ne serait-ce que son narcissisme) et pas pour servir, la décadence commence. Venise avait tout compris : elle faisait en sorte qu''être Doge soit couteux, dans tous les sens du terme. Elle a tenu 800 ans.

Heureusement, on peut aller à Beaugency sans se soucier de politique.

C'est une victoire de Jeanne d'Arc sur le chemin de Patay et de Reims (bon, c'est encore de la politique). Le monument de Vernon (accueil du connétable de Richemont : à la guerre, on rassemble toutes les bonnes volontés, on oublie les querelles mesquines) :



La mairie Renaissance est très jolie :



Et le pont :






Aucun commentaire: