lundi, mars 16, 2020

Les scientifiques ne sont pas des magiciens : malheur aux pays qui se donnent des cons comme chefs !

C'est normal que ça arrive dans notre époque gangrenée de scientisme, mais c'est tout de même effrayant d'entendre un gouvernement paumé répéter qu'il suit l'avis des scientifiques : la science est génératrice d'hypothèses, pas de certitudes, même si, à force de générer et de tester des hypothèses, on finit par en valider quelques unes.

Le comportement du gouvernement témoigne d'une profonde méconnaissance de la science (et, bien entendu, du naufrage intellectuel d'une génération de politiciens branquignols).

Au contraire, je militais le 24 février (1), avec un mois en retard sur Taïwan mais trois semaines en avance sur notre gouvernement pour un découplage des prédictions, pas fiables, et des actions. Un mode panique face à l'inconnu.

Si, dès le 25 février, nous avions appliqué les mesures asiatiques (contrôle très strict aux frontières, tests massifs, traçage des infectés, forte discipline individuelle avec des amendes si besoin), nous serions aujourd'hui sereins.

Aujourd'hui, je pense encore qu'il faut des tests massifs, des protections individuelles, un contrôle aux frontières et la discipline personnelle (toutes choses que le gouvernement français ne met toujours pas en place) mais pas de confinements collectifs.

Les confinements collectifs vont avoir des conséquences de long terme pires que la mort de dizaines de milliers de plus de 60 ans (qui seraient un drame humain, mais sans conséquence, contrairement aux confinements, sur le destin du pays). Le vin, infâme piquette, est tiré, il faut le boire.

Bien évidemment, mon avis n'aura pas plus d'effet que le précédent. Nous allons donc ajouter, à la catastrophe sanitaire, une catastrophe politico-économique.

Malheur aux pays qui se donnent des cons comme chefs !




************
(1) : et aussi : « Je n'ai bien entendu aucune confiance dans le gouvernement français pour gérer correctement la situation dans l'intérêt du pays (mais dans l'intérêt de la caste et des laboratoires pharmaceutiques, faut voir). Il faut être fou comme un lapin de six semaines pour accorder la moindre confiance à ce gouvernement sur quelque sujet que ce soit. »

Aucun commentaire: